Biographie

Christian Ruhaut

Christian Ruhaut est né à Amiens en 1948.

Il s’initie à la peinture à l’huile à partir de 1964.
Peintre autodidacte, c’est après avoir reproduit les œuvres des grands maîtres qu’il trouve sa propre expression. Il travaille également le dessin.
Ses premières œuvres figuratives datent de 1966.

Parallèlement à sa création picturale, il est sculpteur pour les monuments historiques de 1966 à 1971. À partir de 1972, il exerce le métier de dessinateur-concepteur publicitaire. Simultanément, il est trésorier puis président de la Société des peintres et sculpteurs picards de 1981 à 1984.
Christian Ruhaut expose dès les années 70. L’expressionnisme des débuts se conjugue dans une seconde période au surréalisme (1970-1985). Des personnages tragiques des premières toiles émane une atmosphère de solitude allant jusqu’au dérisoire, à l’absurde et au pathétique.
La radicalité de ces œuvres suscite l’enthousiasme lors d’une exposition personnelle à la galerie La Cimaise à Paris en 1980.
En 1982, il découvre la peinture au couteau et s’exerce à cette technique nouvelle.
Il ne subsiste aujourd’hui de cette période que des dessins à l’encre ainsi que quelques œuvres peintes à l’huile, très abouties, les autres ayant été détruites.

À partir de 1986, après une formation de quatre ans et plusieurs séjours en Inde pour approfondir les textes philosophiques anciens et l’aspect thérapeutique du yoga, il exerce durant quinze ans comme professeur de yoga, tout en continuant son activité picturale.
De 1986 à 2006, Christian Ruhaut n’éprouve plus le désir ni la nécessité d’exposer ses œuvres. Il poursuit ses recherches sur l’abstraction et le chromatisme.
Se laissant emporter par l’automatisme et la spontanéité du geste, il travaille alors l’encre et l’acrylique sur papier. Certaines de ces oeuvres ont fait l’objet de gravures et d’estampes à tirages limités.
En 1998, il reprend le travail sur toile. Il s’oriente vers l’abstraction figurative.

En 2001, il s’établit dans une petite localité de la Vienne.
En 2007, à l’incitation de quelques amis et artistes, il accepte d’exposer ses œuvres récentes. Les expositions reprennent et s'enchaînent dans des galeries de renom à Nantes, Paris, Bordeaux, Morlaix, etc.
Il peint principalement des paysages imaginaires nés du hasard de la création, jouant avec le chromatisme dans une recherche perpétuelle d’harmonie.

Une grande rétrospective - 1969-2010 - lui est consacrée en 2010 à l’Abbaye de La Couronne. À cette occasion paraît aux Éditions Le Cercle d’Art la monographie Christian Ruhaut, avec un texte du poète et critique d’art Bernard Noël.
Christian Ruhaut expose en France et à l’étranger.